#UrgenceErranceFéline

Au SIVU 47 en Lot-et-Garonne où les chats sont des déchets.

Enquête dans les fourrières

Cette année, pour la première fois et avec des images jamais vues auparavant, nous révélons les dessous des abandons de nos compagnons dans des fourrières françaises. Ici, dans ce premier volet de notre enquête, au cœur du Lot-et-Garonne, les chiens trouvés divaguant et les chats errants sont maintenus dans de terribles conditions. Quelques chanceux seront envoyés dans des refuges afin de trouver une famille. L’immense majorité y périra à l’abandon entre parpaings et grillages ou sera abattue. Nous déposons plainte contre la fourrière pour mauvais traitements par un professionnel, et demandons la fermeture de ce lieu.

52086133116_b6d08b6c94_k-2

Depuis des années, One Voice est engagée contre l’errance féline. Enquêtes, pétitions, soutien aux petits refuges, mise en place du programme Chatipi… Autant de leviers d’action mis en place. Après un signalement concernant divers problèmes internes au SIVU 47, nous avons décidé d’approfondir les choses. Nous avons par exemple été mis au courant de dysfonctionnements et d’irrégularités, de la difficulté de cette fourrière à travailler avec les refuges alentour, du favoritisme en matière d’attribution des chiens et du fait que certains animaux sortaient de la fourrière maigres et apeurés… comme traumatisés par leur passage au SIVU 47. Nos enquêteurs ont donc mené l’enquête.

Signez la pétition

Fermons la fourrière SIVU 47

Les images dévoilées par l’association One Voice montrent le quotidien des animaux au sein de la fourrière SIVU 47. Certains sont laissés sans eau ni nourriture à disposition. La configuration des box des chiens les expose au vent et ne les protège pas des intempéries. Les chats sont placés dans des cages sans considération de leur état de santé. De nombreux animaux sont malades, blessés, agonisants et laissés sans soins.

Cette situation intolérable est contraire à l’éthique et témoigne d’une gestion inadaptée des animaux errants qui ne prend pas en compte les exigences de bien-être des animaux domestiques, lesquels bénéficient pourtant du plus haut degré de protection légale en France.

En outre, de nombreuses infractions aux textes en vigueur, notamment à l’arrêté du 25 octobre 1982 relatif à l’élevage, la garde et la détention d’animaux, ont été constatées : privation de soins, d’alimentation en quantité et qualité suffisantes, d’abreuvement permanent, placement d’animaux domestiques dans un environnement ne répondant pas aux exigences minimales

C’est pourquoi, je soutiens la demande de One Voice pour que cesse cette situation intolérable et que la fourrière SIVU 47 soit fermée.

16,037 signatures

Nom(Nécessaire)
E-mail
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Avec nous, demandez à Jean-Noël Chavanne, préfet du Lot-et-Garonne, la fermeture du SIVU 47

Ensemble, exigeons la mise en place d’un plan national de lutte contre l’errance féline en France